07/10/2015

Manifestation nationale: 25

Des échauffourées ont éclaté mercredi après-midi aux alentours de la gare de Bruxelles-Midi, à l’issue de la manifestation nationale qui a rassemblé 80.000 personnes selon la police et 100.000 personnes selon les syndicats. Les représentants syndicaux ont fustigé le gouvernement « asocial » et « arrogant » et averti que l’action de ce mercredi n’était qu’un début ( article journal la capitale ) dans l'attente du passage de la manif la croix rouge en standby a la porte de Hal mais aussi avenue Fonsny , a proximité de la gare du Midi DSCN2500.JPGDSCN2501.JPGDSCN2504.JPGDSCN2505.JPGDSCN2506.JPGDSCN2507.JPG

28/09/2015

Nivelles: une partie du club-house du Smashing en proie aux flammes

Ce samedi, la cuisine du club-house du Smashing de Nivelles a été la proie des flammes vers 13 heures. Les pompiers sont intervenus rapidement mais le feu s’était déjà répandu à la toiture.

Mauvaise nouvelle pour le Royal Smashing Club aclot. Ce samedi, peu avant 13 heures, le feu a détruit en partie son club-house qu’il occupait depuis 40 ans maintenant. Les pompiers de Nivelles ont été appelés à 12h56.

Le feu avait pris dans la cuisine du chalet qu’est le club-house. D’après les pompiers de Nivelles, le point de départ de l’incendie est la hotte. Les flammes se sont ensuite propagées à la toiture, ce qui a provoqué pas mal de dégâts comme on peut le voir sur la photo , source journal la Capital

12/09/2015

Bientôt des détecteurs de fumée dans chaque logement

dans le journal la D H du  samedi 12 septembre 2015 , La Région souhaite généraliser l’installation des détecteurs dans chaque logement, comme en Flandre et en Wallonie.

Depuis le 15 avril 2004, la Région bruxelloise oblige les propriétaires à installer des détecteurs de fumée dans les logements mis en location. C’est dans ce contexte que Cécile Jodogne (FDF), la secrétaire d’État à la lutte contre l’Incendie et l’Aide Médicale Urgente, a lancé, ce vendredi, la campagne nationale de prévention : "les détecteurs de fumée sauvent des vies."

"Le but de cette campagne, qui va durer deux semaines, est de sensibiliser le grand public à l’importance d’installer des dispositifs de sécurité anti feu dans les habitations", explique Cécile Jodogne. "Pour sensibiliser la population, nous avons mis l’accent sur le visuel. Nous avons placé des images de prévention sur les véhicules d’intervention qui resteront là pendant un an", poursuit-elle.

La réglementation sur les détecteurs de fumée varie en fonction des différentes régions de Belgique. Si, en Wallonie, les détecteurs de fumée sont obligatoires dans tous les logements, ce n’est donc pas le cas en Région bruxelloise.

Alors, pourquoi ne pas imposer la même politique qu’en Wallonie ou en Flandre ? "L’obligation d’installer des détecteurs dans les logements mis en location est le choix du législateur et du gouvernement de l’époque, avance Cécile Jodogne, je ne sais donc pas pourquoi ils se sont limités aux seules locations."

Mais la situation devrait, à l’avenir, évoluer. "Le règlement régional d’urbanisme va prochainement être adapté sur certains points, comme c’est prévu dans la déclaration de politique générale du gouvernement", poursuit Cécile Jodogne.

La secrétaire d’État proposera à ce moment-là au gouvernement d’opérer une clarification des textes sur les normes de sécurité, "mais aussi la possibilité d’étendre l’obligation à tous les logements".

En attendant, Cécile Jodogne veut encore améliorer l’information concernant l’utilisation des détecteurs de fumée. "Peu de gens savent qu’ils doivent être remplacés tous les 10 ans", ajoute-t-elle. "Un incendie a besoin de 3 minutes pour se développer complètement. Il est donc crucial que l’alerte soit rapidement donnée pour limiter les risques", conclut l’association nationale pour la protection contre l’incendie et le vol.

 

24/08/2015

Zone de secours Hainaut-Centre pompiers

Zone de secours Hainaut-Centre: des militaires dans les ambulances pour suppléer les pompiers

Mercredi, lors du conseil de la zone Hainaut-Centre, il sera proposé aux bourgmestres de voter une convention pour la formation AMU (aide médicale urgente) des militaires. Depuis toujours, ceux-ci participent à des stages de remise à niveau dans les casernes. Ils embarquent dans l’ambulance en tant que « 3 ème  homme », avec deux sapeurs- pompiers. Mais, la zone propose qu’ils puissent aussi embarquer en tant que 2 ème  homme avec un seul pompier. Une pratique très peu fréquente – pour ne pas dire unique en Belgique – qui est déjà mal vue par les syndicats. ( article journal LA PROVINCE )

04/08/2015

Exercice de sauvetage en mer à La Panne

P1060929.JPGP1060930.JPGP1060931.JPGP1060933.JPGP1060935.JPGP1060937.JPGP1060940.JPGP1060948.JPGP1060950.JPGP1060952.JPGP1060962.JPGP1060958.JPGaujourd'hui le 4 aout 2015 

Le deuxième exercice de sauvetage organisé au littoral -à La Panne cette fois- s'est parfaitement passé, a précisé Anne Martens, du service fédéral d'assistance publique, après une première évaluation. Le nouvel hélicoptère NH90, successeur du Seaking, a effectué ses débuts à cette occasion.

Tester les services d'intervention

Plusieurs exercices de sauvetage de grande ampleur sont prévus chaque année à la Côte, à l'initiative du gouverneur de Flandre occidentale, Carl Decaluwé. Le but de l'exercice est de tester les services d'intervention et la communication entre les différents services sur terre, en mer et dans les airs.

"Et cela s'est bien déroulé", affirme Anne Martens. Le scénario prévoyait la présence de trois kayakistes en difficulté; l'un parvient à rejoindre la terre ferme mais les deux autres sont portés disparus. "Le courant important explique qu'il a fallu plus d'une heure pour les retrouver. C'est la réalité, c'est donc un exercice utile", selon Anne Martens.

Tous les services d'assistance et de sauvetage de terre, mer et air ont pris part à l'exercice.

Un nouvel exercice est programmé le 4 septembre. On y intègrera pour la première fois des drones. (article RTBF infos)

Seul souci le publique doit rester très loin sous contrôle de la police , alors pour faire des photos c'est pas facile .

02/08/2015

en mémoire des victimes de Ghislenghien

Il y a 11 ans, le 30 juillet 2004, une conduite de gaz explosait dans le zoning industriel de Ghislenghien, près de Ath dans le Hainaut, faisant 24 morts et 132 blessés dans ce qui apparaît comme la catastrophe industrielle la plus meurtrière en Belgique depuis la catastrophe du Bois du Cazier en 1956.

L'explosion s'est produite à 08H57 et a surpris les pompiers appelés un peu plus tôt sur place pour une odeur de gaz, alors qu'ils installaient un périmètre de sécurité. Rapidement, le plan catastrophe de niveau 3 est déclenché. Deux cents personnes se trouvaient sur le zoning au moment du drame . (photo agence Belga et journal l'avenir )

30/07/2015

du cinema au KACB

ce jeudi suite du tournage de ce film dans le camping ou se trouve ma caravane , Kacb camping.jpg

23/06/2015

accident tram Stib / bus du Tec

L’accident s’est produit vers 17h15 à la hauteur de l’arrêt Moris, à Saint-Gilles. Un tram de la ligne 81 y a heurté un bus du Tec et cinq personnes ont été légèrement blessées. Une ambulance s’est rendue sur les lieux.

Les deux véhicules accidentés ont essuyé des dégâts assez importants. Le premier bogie du tram est sorti des voies et il a fallu le soulever afin de pouvoir l’emmener au dépôt. Durant cette intervention, la circulation a été interrompue entre les arrêts Barrière et Janson et des bus navettes ont assuré les correspondances. Le trafic a été rétabli vers 19h15. ( source journal la capitale  )P1060555.JPGP1060557.JPGP1060560.JPGP1060561.JPGP1060564.JPGP1060566.JPGP1060569.JPGP1060574.JPGP1060577.JPGP1060579.JPGP1060582.JPG

12/06/2015

nouveau dispositif chez les pompiers bruxellois , le Secours animalier ( a suivre )

 

«Sauver des vies, les pompiers bruxellois le font avec professionnalisme, expérience et efficacité. Cependant, il arrive qu'ils soient confrontés à des situations dangereuses particulières en la présence d'animaux», a expliqué la Secrétaire d'Etat Cécile Jodogne devant des représentants des pompiers, des forces de l’ordre et des communes bruxelloises.

Présente aux côtés du Prince Laurent, la Secrétaire d’Etat à la lutte contre l’incendie et l’aide médicale urgente participait ce matin à la présentation du nouveau dispositif de secours animalier au SIAMU.
 
En effet, il arrive que les pompiers soient amenés à sauver des animaux en détresse ou qu’ils doivent faire face à des animaux dangereux – serpents venimeux, scorpions, mygales ou chiens dangereux – dans le cadre d’une opération de sauvetage.
 
Pour garantir l’efficacité de ce genre d’intervention, des formations sont organisées depuis 2011. Grâce à une collaboration fructueuse avec les corps de Charleroi et de Gand et le Centre fédéral de Connaissances pour la sécurité civile, 120 sapeurs-pompiers bruxellois ont été formés depuis lors. Parmi ceux-ci, vingt ont suivi une formation spécifique liée à la capture de plusieurs types d'animaux dangereux.
 
«Ces formations ont été mises sur pied afin de manipuler, de capturer et de transporter les animaux avec le maximum de sécurité. Les sapeurs-pompiers sont aujourd’hui en mesure de les soigner si cela s’avère nécessaire !», s’est réjouie Cécile Jodogne.
 
Les sapeurs-pompiers bruxellois spécialisés dans le sauvetage d’animaux opèrent depuis 5 casernes: Héliport, Schaerbeek, Delta, VUB et Anderlecht. L’expertise en matière de sauvetage des animaux est donc à présent répartie sur tout le territoire de la Région bruxelloise !
 
Pour conclure la matinée, des pompiers ont effectué des démonstrations très impressionnantes de capture d’animaux sauvages (serpents, mygales, scorpions) et de chiens considérés dangereux afin d’expliquer au public de manière détaillée toutes les étapes de sauvetage . source cabinet Mme JodogneP1060180.JPGP1060182.JPGP1060185.JPGP1060188.JPGP1060191.JPGP1060192.JPGP1060193.JPGP1060227.JPGP1060228.JPGP1060239.JPGP1060244.JPGP1060254.JPGP1060259.JPGP1060260.JPG

08/06/2015

Antwerpse brandweer vraagt niet-dringende hulp te melden via webformulier

Onweer De brandweer van de stad Antwerpen vraagt dat wie te maken krijgt met wateroverlast of andere stormschade, maar geen dringende hulp nodig heeft, contact opneemt via een webformulier op de website. Zo worden de noodlijnen ontlast voor levensbedreigende situaties, klinkt het. Er worden vanavond lokaal hevige onweders verwacht.

Bijna exact een jaar geleden veroorzaakte een zwaar onweer met grote hagelstenen heel wat schade in de Scheldestad. Op korte tijd kreeg de brandweer toen zo'n 700 oproepen binnen. Ook vrijdag schuift van west naar oost een onweerszone over het land met mogelijk erg felle regen- en onweersbuien, vergezeld van hagel en windstoten.

Levensbedreigende situaties
De Antwerpse brandweer doet alvast een oproep om niet-dringende oproepen via een webformulier te melden. "Het kan zijn dat er bij u enkele pannen van het dak waaien. Het is dan perfect legitiem om de brandweer te bellen, bij voorkeur via de stormtelefoon, maar we proberen de lijnen zo veel mogelijk vrij te houden voor als er zich levensbedreigende situaties voordoen", zegt woordvoerder Stef Breesch.

Het formulier zelf staat op de website http://brandweerantwerpen.be/stormenwater. "Het is de snelste melding. De formulieren komen zonder tussenstap rechtstreeks bij de dispatcher terecht."

Na de melding neemt de brandweer zo snel mogelijk contact op, normaliter binnen de dag, maar dat kan naargelang het aantal interventies nog oplopen. "Probeer daarom zelf de schade in te perken tot de brandweer ter plaatse is. Neem hierbij echter geen onnodige risico's. Sommige problemen, zoals een ondergelopen straat, lossen vaak zichzelf op", klinkt het verder.

Bepaalde delen van West-Vlaanderen kregen al turbulent weer te verwerken. Het onweer schuift momenteel richting Oost-Vlaanderen en later over het hele land. De piek in Antwerpen wordt rond 22.00 uur verwacht. Brandweerteams van normaliter zes personen in Antwerpen kunnen worden opgesplitst in teams van telkens twee personen, om meer interventies op korte tijd te kunnen behandelen.   Door: redactie  HLN
5/06/15 - 18u12  Bron: Belga bewaar artikel

05/06/2015

Les taxis admis dans le piétonnier

Les taximen disposeront d’un code d’accès permettant d’abaisser les bornes.

Un accord est en passe d’être conclu entre la Ville de Bruxelles et les taximen concernant l’accès au piétonnier. Ce qui n’était pourtant pas gagné ! Au départ, les autorités locales entendaient empêcher la circulation de l’ensemble des voitures, en ce compris les taxis.

"Cela aurait été une catastrophe pour les habitants et les taximen. Par exemple, les personnes âgées vivant dans la zone piétonne n’auraient pu plus être déposées devant leur domicile. Il y a également plusieurs hôtels dont les clients arrivent en taxi depuis l’aéroport de Zaventem", explique Pierre Steenberghen, secrétaire général du GTL (Groupement national des entreprises de taxis).

À trois semaines de la mise en piétonnier des boulevards du centre depuis la place De Brouckère jusqu’aux abords de la rue du Lombard, les taximen sont soulagés. Finalement, ils pourront accéder à l’ensemble de la future zone piétonne à condition de respecter diverses conditions.

Pour des raisons évidentes de sécurité, les taximen devront circuler à une allure très réduite. "Il s’agira de rouler à pas d’hommes, soit en-dessous de 10 km/h. Ceux qui ne respecteront pas cette règle perdront leur code d’accès", précise Pierre Steenberghen.

Concrètement , les sociétés de taxis devront fournir les certificats d’immatriculation pour obtenir un code d’accès. Ce code qui permettra d’abaisser les bornes bloquant les entrées du piétonnier sera modifié régulièrement. "Tous les détails pratiques ne sont pas encore réglés. Ils sont encore en train de travailler l’aspect informatique", nous informe le secrétaire général du GTL.

Le cabinet de l’échevine bruxelloise de la Mobilité, Els Ampe (Open VLD), confirme que cela se passera comme dans la zone déjà piétonne située autour de la Grand-Place. "Après la fermeture des bornes à 11 h du matin, les taximen qui auront les codes d’accès pourront venir déposer et chercher des clients. Mais ils devront veiller à emprunter le chemin le plus court pour entrer et quitter le piétonnier."

Pour rappel, la mise en piétonnier initiée par la majorité PS-MR de la Ville sera effective à partir du 29 juin prochain, une date choisie en fonction des vacances scolaires et du démarrage de premiers travaux effectués par les impétrants dont Sibelga. Le véritable réaménage- ment des boulevards interviendra, quant à lui, à l’issue de cette phase test de huit mois. source : journal DH / PA.D

ET LES POMPIERS ?????

"Ik blijf brandweerman met hart en ziel"

Tom De Cooman, een 32-jarige brandweervrijwilliger van de Tollembeekse brandweerpost, raakte woensdagnamiddag lichtgewond tijdens de brand bij koekjesfabrikant Lotus in Meise. Hij liep tweedegraads brandwonden op aan zijn handen toen hij twee collega's vanonder het puin van een ingestorte muur wilde halen. "Je collega's horen kermen onder die brokstukken, dat raakt je", zucht hij.

Brandweermannen en -vrouwen riskeren dag en nacht hun eigen leven en zetten zich belangeloos in om anderen te helpen, maar soms worden zij ook zelf slachtoffer. Zo ging het ook woensdagnamiddag tijdens de zware brand bij koekjesfabrikant Lotus in Wolvertem (Meise). "Rond 16 uur was de brand onder controle en werd er opgeruimd. Sommige ploegen konden al terugkeren naar hun kazernes", vertelt kapitein Dirk Keymolen van brandweer Londerzeel. "Maar plots kwam er een deel van de gevel naar beneden. Het gebeurde in een fractie van een seconde. Tijd om weg te springen was er niet. Twee Londerzeelse brandweermannen raakten bedolven onder de brokstukken. Hun collega's snelden ter hulp om hen te bevrijden. Daarbij raakten nog twee andere brandweermannen gewond. Door de warme stenen verbrandden ze hun handen."

Opflakkering

De twee slachtoffers konden uiteindelijk bevrijd worden en werden zwaargewond afgevoerd naar het ziekenhuis, waar ze nog steeds verblijven. Eén van hen werd al geopereerd aan de rug, de andere aan zijn enkel. "Door de reddingsactie kon er twintig minuten niet geblust worden. Daardoor flakkerde het vuur opnieuw op in een deel van het gebouw. Het breidde zich gelukkig niet verder uit."

Brandwondencentrum

Een van de twee brandweermannen die zijn handen verbrandde, was Tom De Cooman (32) uit Tollembeek. Hij was met enkele Tollembeekse collega's aanwezig met een tankwagen om bluswater aan te voeren. "We stonden om de hoek", vertelt hij. "Plots hoorde ik een zwaar geluid. Er steeg veel rook en stof op. Ik zag meteen aan het gezicht van een collega dat er iets ernstigs gebeurd was. Samen met nog zeker twintig andere brandweermannen zijn we meteen begonnen met stenen en brokstukken weg te gooien. Zowel ik als een Londerzeelse collega pakte een te warme steen op. We liepen tweedegraads brandwonden op aan onze handen. We spoelden ze met water en werden afgevoerd naar het brandwondencentrum van Neder-Over-Heembeek, maar dat mochten we 's avonds alweer verlaten."

Tom is erg geraakt door het incident. "Ik denk vooral aan mijn twee zwaargewonde collega's. Mijn verwondingen zijn slechts klein bier, vergeleken met die van hen. We willen zo'n situatie nooit meer meemaken", zegt hij.

Toch denkt Tom niet aan stoppen. "Er zijn altijd risico's, maar we worden heel goed opgeleid. We konden dit voorval niet zien aankomen. Ik let wel beter op sinds mijn zoontje Milan twee jaar geleden werd geboren. Ik neem nooit onnodige risico's, want ik wil 's avonds nog kunnen terugkeren naar mijn vrouw en kind. Mijn echtgenote was ook ongerust, maar toen ik haar belde, kalmeerde ze snel. Ze vertrouwt mij en mijn collega's, die ze ook bijna allemaal persoonlijk kent. Wat er ook van is, ik blijf brandweerman met hart en ziel." source HLN  Galmaarden7768370.jpeg

les pompiers prêts à sauver les animaux

Il y a de cela deux mois, une vidéo montrant quatre zèbres galopant allègrement dans les rues de Bruxelles avait fait le bonheur des internautes du monde entier. Ce jour-là, ce n’étaient pas les pompiers bruxellois du Siamu qui s’étaient chargés de neutraliser les équidés pour ensuite les remettre dans leur enclos, mais leur propriétaire.

"Il n’y avait pas de procédure pour s’occuper de ce genre de cas. On n’aurait pas su exactement quoi faire", confie le caporal Rody Bonge. "Même un chat dans un arbre, il y a quelques mois… pas de procédure non plus ! Le responsable sur place devait décider en fonction de ce qu’il voyait et des moyens à sa disposition. C’était la débrouille !", ajoute ce pompier.

Ce règne de l’improvisation en matière de secours animalier, la secrétaire d’Etat Cécile Jodogne (FDF) y a mis officiellement un terme mercredi en présentant le dispositif de secours animalier du Siamu. Animaux coincés dans un arbre, piégés dans un bâtiment en feu, ou ayant besoin d’être oxygénés font en effet partie des cas concrets pour lesquels les pompiers bruxellois possèdent désormais une formation spécifique, mais aussi une procédure à suivre.

Sur les huit casernes que compte la capitale, cinq disposent désormais d’une expertise en matière de secours animalier. Il s’agit des casernes de Schaerbeek, d’Héliport, de Delta, d’Anderlecht et de la VUB. Si toutes disposent d’un personnel capable de soigner les petits animaux tels que des oiseaux ou des chats, seules trois d’entre elles sont destinées à accueillir les grands animaux errants (chevaux, bétail…). Quant aux animaux moyens (singes, renards…), seule la caserne VUB s’en charge désormais. Une clarification des rôles qui va simplifier la vie des sapeurs-pompiers, qui peuvent aussi désormais intervenir sur la voie publique.

Capturer serpents et mygales

Même si les serpents ou les mygales ne courent pas les rues de la capitale, le nouveau dispositif Siamu a intégré la présence possible d’animaux venimeux.

Une équipe de 20 sapeurs-pompiers a ainsi suivi une formation spéciale afin d’être apte à capturer, transporter et éventuellement soigner ces animaux pour le moins dangereux.

"Les formations étaient bien nécessaires ! Elles ont été mises sur pied afin d’intervenir, de capturer et de transporter les animaux avec le maximum de sécurité. Les sapeurs-pompiers sont aujourd’hui en mesure de les soigner si nécessaire", s’est ainsi réjouie hier Cécile Jodogne (FDF), depuis la caserne Héliport. ( source LA LIBRE BELGIQUE Julien Thomas )

 

01/06/2015

GRIMP DAY NAMUR 2015 (1)

Belga) L'équipe française du Grimp 54 a remporté le dixième GrimpDay, "challenge international des secours en milieu périlleux" vendredi et samedi à Beez et Namur, auquel ont participé trente équipes de pompiers, policiers, militaires et membres de la protection civile. Les participants étaient originaires d'Europe mais aussi de Taïwan, du Canada et, pour la première fois, de Russie, a annoncé dimanche matin Jean-Claude Hittelet, pompier namurois chargé de la communication. Le Grimp Namur est classé treizième. L'événement s'est déroulé sans incident.

Parmi les épreuves "grandioses", les équipes, "positivement surprises" et "enchantées", ont dû sortir un cheval de l'eau au port de Beez, mener une épreuve aux rochers des Grands Malades et réaliser des sauvetages à la Citadelle, notamment avec le recordman du monde de 600 mètres en "highline", traversée de sangles tendues en hauteur, sur une corde de 2,5 cm d'épaisseur. Chaque équipe est composée de sept membres: quatre secouristes, un chef d'équipe, une victime et un examinateur qui contrôle les équipes concurrentes. Le but de l'événement est aussi d'échanger sur les conditions de travail, les difficultés, les techniques et le matériel. Cette édition a lieu dans un climat tendu suite à la suppression, par le ministre de l'Intérieur Jan Jambon, d'une prime mensuelle de 220 euros nets pour chaque pompier-plongeur. "Les spectateurs et les équipes étrangères nous ont témoigné leur soutien. Cette 'prime' est destinée au défraiement de l'équipement complet du plongeur. Certains ont perdu jusqu'à 600 euros par mois depuis le début de l'année avec les différentes mesures", ajoute Jean-Claude Hittelet. (Belga)  source RTL INFO , j'ai eu le grand plaisir de voir l'équipe RISC - BRUXELLES pendant les 2 jours , FELICITATIONS POUR VOTRE 2eme PLACE , photos de la 1er journée P1050946.JPGP1050948.JPGP1050951.JPGP1050954.JPGP1050956.JPGP1050962.JPGP1050963.JPGP1050965.JPGP1050966.JPGP1050971.JPGP1050972.JPG 

23/05/2015

Koe breekt poot bij val in gracht


De brandweer kwam samen met een dierenarts ter plaatse om het dier in nood te helpen. 
In de Kruisestraat in Lampernisse belandde een koe gisteren rond de middag in de gracht. Het dier was gestruikeld over een steen en kwam ten val. Daarbij brak het haar poot. Twee jongemannen die net passeerden verwittigden de hulpdiensten. De brandweer van Veurne kwam het dier uit haar benarde situatie helpen. Een dierenarts besliste dat de viervoeter te zware verwondingen opliep en liet de koe inslapen.

Thomas Rosseel
Correspondent VRT & Het Laatste Nieuws
Persbureau Jan Verbeke

Brandweerkorps zit zonder duikers

Te weinig brevetten sinds fusie hulpverleningszone

Brandweerkorps zit zonder duikers

Brandweerkorps  zit zonder duikers

‘Ik vind dat we een eigen duikploeg moeten hebben’, zegt Wim Verheyden. Foto: tdkSinds de brandweerkorpsen in de regio fuseerden tot hulpverleningszone Rivierenland, heeft de Bornemse post geen duikers meer. En dat terwijl het peloton duikers van de Bornemse brandweer jarenlang een steengoede reputatie had. Vanavond praat de gemeenteraad hierover.

Wim Verheyden van Vlaams Belang zette het punt op de agenda van de gemeenteraad. ‘We hebben geen eigen duikers meer en dat vind ik verkeerd. Onze gemeente wordt begrensd door de Schelde, Rupel en het Zeekanaal’, zegt Verheyden. ‘We hebben dan nog de Oude Schelde en een hele reeks vijvers en wielen. Ik vind dan ook dat onze gemeente een eigen duikploeg moet hebben. Dat is gewoon nodig puur omwille van de veiligheid.’

 

voila ce qui arrive parfois comme accident

 

un mariage qui commence  pas trop bien a la sortie de hotel de ville de Ostende , vous voyez les pompiers vos cours savent servir , ici la police était sur place . 

Huwelijk ontsierd door ongeval met paardenkoets .

Het incident gebeurde aan de inkomhal van het stadhuis. Een koppel en de dichte familie was er net aangekomen met de paardenkoets om hun huwelijksplechtigheid te vieren. Toen het huwelijkspaar de koets verliet, liep het echter fout. De paarden sloegen plots op hol, en sleurden een 65-jarige vrouw (Annette P.) op de grond. De dame kwam zwaar ten val, en kreeg de paarden, de koets, en het opstaptrapje achteraan de koets over zich heen. De paardenkoets kwam uiteindelijk zo'n tien meter verder tot stilstand tegen een wagen, die door de klap zwaar beschadigd raakte.

Schepen Martine Lesaffre (Open VLD) zag het ongeval gebeuren door het venster van haar kabinet. "Normaal voltrek ik de huwelijksplechtigheden op het stadhuis, maar deze viering was in handen van collega Hilde Veulemans. Toen ik het paar hoorde toekomen, was ik wel benieuwd en nam ik een kijkje door het venster. Maar al vrij snel zag ik dat het fout liep. Een vrouw, die voor de paarden stond om ze halt te houden, werd onder de dieren gesleurd toen die op hol sloegen. De klap was enorm. Ik belde meteen de hulpdiensten op", zegt schepen Lesaffre. Het slachtoffer was de zus van de koetsier (Peter P.). "Wellicht zijn de paarden op hol geslagen door het luide applaus van de menigte aan de inkom van het stadhuis. Anders reageren ze nooit zo", zegt de man aangeslagen. Het slachtoffer raakte zwaargewond en werd afgevoerd naar het AZ Sint-Jan campus Henri Serruysziekenhuis. De paardenkoets kwam uiteindelijk tot stilstand tegen een geparkeerde wagen.

Gevolgen konden groter geweest zijn

De ravage was groot. "Gelukkig stond die wagen daar, of de paarden waren losgelopen naar het kruispunt. Dan waren de gevolgen wellicht nog groter geweest", zegt schepen Lesaffre. Ook de koets zelf deelde in de brokken. Omdat de koets niet kon getakeld worden werd een geplooide buis naar een metaalbedrijf gebracht om recht te trekken. Voor het huwelijkspaar was het incident een kleine domper op de feestvreugde. Zij zagen zich na de plechtigheid gedwongen om taxi's te nemen.Huwelijk ontsierd door ongeval met paardenkoetsHuwelijk ontsierd door ongeval met paardenkoets

Huwelijk ontsierd door ongeval met paardenkoets

(DJ)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

19/05/2015

COMMUNIQUE DE PRESSE

Action « Funérailles de votre sécurité » du 22 Mai 2015
A NAMUR, mais avec Charleroi, Liège, Tournai, Andenne,
Bruxelles, etc… pour tous le...s plongeurs et grimpeurs
Depuis le 01 Janvier 2015, plus grand monde n’ignore que les services de pompiers ont été réorganisés en « zones de secours ».
Existantes ou sur le point de se créer, la réalité nous amène cependant à considérer que ces termes devraient être requalifiés en « zone d’insécurité » tant le service qui était offert aux citoyens de plusieurs de ces zones se voit tirer vers le bas. Le 31 Mars, un arrêté ministériel émanant du ministre Jambon annulait le règlement relatif aux hommes grenouilles de la zone NAGE, coupant les vivres aux plongeurs. Plus aucun moyen pour eux de se former, s’entraîner, s’équiper, ni de se voir défrayer des prises de risques considérables dues à leur spécificité. Cet arrêté touche dès lors toutes les zones. En effet, NAGE était pionnière en matière d’adaptation de la réglementation locale vers la zonale. De nombreuses zones visaient le mode de fonctionnement namurois. Désormais, tous resteront secs !
Bien avant le 31 Mars, les pompiers grimpeurs avaient demandé à être reconnus. Eux aussi exercent des fonctions particulières et exigeantes en termes de formation et de maintien en condition. Eux aussi sont amenés à des prises de risques et de responsabilités ne pouvant être négligés.
Eux aussi investissent pour leur employeur… Sans retour !
Le 22 MAI 2015, la zone NAGE célébrera les funérailles de la sécurité de ses citoyens. Le rendez-vous des plongeurs et des grimpeurs est pris à 20h30 à la capitainerie de Jambes.
Le corps symbolique sera mis à l’eau, et son cheminement sera suivi par les
(ex)plongeurs qui s’immergeront une dernière fois en Meuse pour lui dire adieu. Une descente du fleuve au flambeau se terminera sous le pont des Ardennes. Les (ex)grimpeurs accompagneront leurs camarades tout au long du parcours et rendront un dernier hommage à dame sécurité.
De tout le pays, de toutes les zones, les plongeurs sont attendus pour accompagner le cortège car nul service ne sera épargné.
Les frères d’armes spécialistes de la corde et du mousqueton, ainsi que tout sympathisant pompier du pays sont les bienvenus à ce geste. Le symbole de ce mouvement est aussi un message aux belges : ce ne sont pas les pompiers qui ne vous protégeront plus… Ce sont vos politiques qui empêcheront les pompiers de le faire !
Pour le SLFP
Jean Pichon - Mandataire permanent

16/05/2015

Brandweerbenefiet brengt 36.000 euro op voor Luca en het KID-Fonds

 

UN SUPER BRAVO AUX POMPIERS DE TOLLEMBEEK , AU SERGENT JEANFILS  qui a pris la responsabilité de mettre en œuvre cette belle action , qui a franchement un ENORME SUCCES ,

TOLLEMBEEK / SINT-MARTENS-LENNIK – Het benefietweekend dat de brandweerlui van de brandweerpost van Tollembeek hielden heeft 36.000 euro opgebracht.De 1.600 bezoekers van het eetfeest brachten 26.000 euro in het bakje. De vereniging Mensen voor Mensen schonk op haar beurt nog eens 10.000 euro.

De 10.000 euro en de helft van de opbrengst van het eetfeest mogen de ouders besteden aan de hoog opgelopen medische kosten voor Luca. De overige 13.000 euro gaan naar het KID-Fonds van de KU-Leuven. Het was de wens van de ouders van Luca dat de helft van de opbrengst van het eetfeest naar het KID-Fonds zou gaan.

Op initiatief van sergeant Wouter Jeanfils hielden de brandweerlui tijdens het weekend van 18 en zondag 19 april 2015 een grote benefietactie op ten voordele van de zoon van hun collega -brandweerman Toni Fasano uit Sint-Martens-Lennik. De tienjarige Luca lijdt sinds zijn geboorte aan PID,  een ziekte waardoor hij geen afweersysteem heeft.

Mama Katleen Van Cutsem wist niet wat haar overkwam. “Toni vertelde dat Wouter een benefiet wilde organiseren voor Luca. Ik dacht aan een spaghetti-avond maar Wouter was niet te houden. Het groeide uit tot een  groot evenement voor het Pajottenland. We waren in het begin wat onwennig maar de fijne reacties bleven maar komen.”

KID-Fonds

Het KID-Fonds heeft als doel de kennis van primaire immuundeficiënties te bevorderen, te ondersteunen en te verbeteren om de diagnose en de behandeling ervan te verbeteren. Professor Isabelle Meyts, toevallig ook afkomstig uit Sint-Martens-Lennik, is opgetogen om het hoge bedrag dat ze naar Leuven mocht mee nemen. “Zo een bedrag kan ik in Leuven maar in een jaar bij elkaar krijgen. Het is ongelooflijk welke kracht er uit gaat van het Pajottenland en deze groep. Immuniteitsstoornissen zijn nog veel te weinig gekend en de ziektekosten worden dikwijls niet terug betaald. Jullie evenement helpt de ziekte beter bekend te maken”, zegt professor Meyts.

Meer onderzoek nodig

 Uit het Leuvens onderzoek blijkt dat vele aandoeningen het gevolg zijn van immuundeficiëntie. “Te dikwijls wordt de diagnose ook nog te laat gesteld. We hopen de ziekte beter bekend te maken zodat de diagnose sneller wordt gesteld en de patiënten betere zorgen kunnen krijgen. We hebben het steunfonds opgericht omdat er onvoldoende middelen zijn om aan de groeiende vraag proberen te voldoen en om betere zorgen te kunnen aanbieden”, aldus Isabelle Meyts.


Tekening

Luca maakte in de aanloop van de benefiet een mooie tekening. Die gaf hij aan  de Tollembeekse brandweerlui en hangt nu mooi in hun kazerne.

 

Adverteren bij Persinfo.org / Galmaarden Door Freddy Kempeneer op vr, 15/05/2015

 

 

 

 

 

13/05/2015

Les pompiers sauvent une chevrette à Tubize

Mardi matin, une jeune chevrette (femelle du chevreuil) coincée depuis deux jours dans le jardin d’une propriété de la rue Belle Vue, à Tubize, dans le quartier du Stierbecq, a été secourue par les pompiers.

Espérant que la chevrette aurait pris la poudre d’escampette d’elle-même, ce qui n’était pas le cas, des habitants ont finalement contacté mardi en milieu de matinée les pompiers de la localité, qui se sont rendus sur place vers 11h sous les ordres du capitaine Christian Wellens.

La chevrette, qui tentait depuis 48 heures de quitter le terrain où elle restait prisonnière, était très affaiblie, notamment du fait de sa déshydratation.

Elle a été facilement capturée par les pompiers puis installée avec précaution dans un filet.

Aucun vétérinaire ne s’est déplacé et aucun refuge contacté n’a estimé pertinent de prendre l’animal en charge, le chevreuil étant un animal sauvage indigène pour lequel, après un sauvetage, la meilleure solution est d’être relâché dans la nature. La chevrette a cependant reçu de l’eau en abondance dans le camion des pompiers. Elle a ensuite été transportée jusqu’au bois d’Ittre, où elle a été relâchée vers 13h puis a filé sans demander son reste. Source ,article et photos du  JOURNAL L'AVENIR ©<P>Mardi matin, une jeune chevrette (femelle du chevreuil) coincée depuis deux jours dans le jardin d’une propriété de la rue Belle Vue, à Tubize, dans le quartier du Stierbecq, a été secourue par les pompiers.</P>Elle a été facilement capturée par les pompiers puis installée avec précaution dans un filet.La chevrette a cependant reçu de l’eau en abondance dans le camion des pompiers. Elle a ensuite été transportée jusqu’au bois d’Ittre, où elle a été relâchée vers 13h puis a filé sans demander son reste.

11/05/2015

L'hommage émouvant aux pompiers décédés en sauvant un cygne à Tilff

Un an jour pour jour après le décès des deux plongeurs Christian Dejardin et Yves Peeters, une centaine de personnes, dont de nombreux pompiers, leur ont rendu hommage à Tilff.

Une centaine de personnes se sont réunies ce samedi après-midi sur les berges de l’Ourthe, à Tilff, à l’endroit-même où deux plongeurs des pompiers de Liège ont perdu la vie voici un an jour pour jour.

Christian Dejardin et Yves Peeters - Cricri et Yoyo - étaient intervenus pour sauver un cygne en détresse dans une zone de remous, à 100 mètres du pont de Tilff. Alors que l’animal était sauvé, l’un des deux plongeurs avait chuté. Son collègue avait tenté de le sauver mais tous deux avaient trouvé la mort en heurtant les plots en béton installés au fond de la rivière.

Hier, leurs collègues, leurs proches, leurs amis ainsi que des délégations d’autres casernes de la région se sont donc réunis pour leur rendre hommage.

Un hommage émouvant au cours duquel le papa de Christian Dejardin a pris la parole pour remercier l’assemblée présente, mais également pour décocher quelques piques à l’attention des autorités : «  Je regrette quand même que les familles n’aient toujours pas eu accès au dossier, a-t-il ainsi déclaré. Depuis cinq mois, nous n’avons toujours aucune nouvelle, malgré plusieurs appels.  » Il a toutefois salué les améliorations intervenues au niveau du matériel mis à disposition des plongeurs : «  Les choses évoluent, c’est le principal. Parce qu’il faut que le décès de nos deux fils serve quand même à épargner d’autres vies.  »

La cérémonie d’hommage à Cricri et Yoto s’est poursuivie par une minute de silence, seulement interrompue par l’air d’Amazing Grace, interprété à la cornemuse, devant l’ensemble des pompiers au garde-à-vous et une assemblée au sein de laquelle l’émotion était alors palpable.

Quelques minutes plus tard, après un dépôt de fleurs devant la plaquette apposée à l’endroit où les deux plongeurs ont perdu la vie, collègues et proches des disparus ont lâché plusieurs dizaines de roses blanches dans l’Ourthe.

Des fleurs qui, pour la plupart, sont restées prisonnières des remous dans lesquels Christian Dejardin et Yves Peeters avaient trouvé la mort ( source SUDINFO)

(Geoffrey Wolff )


La cérémonie s’est terminée par un lâcher de roses blanches.

Ph. Luc

La cérémonie s’est terminée par un lâcher de roses blanches.

 

 

09/05/2015

Vrachtwagen botst met kusttram in Nieuwpoort

8 mei Vrijdagavond is een vrachtwagen met oplegger in aanrijding gekomen met een kusttram in de Westendelaan in Nieuwpoort.

Vrachtwagen botst met kusttram in Nieuwpoort

 

De tram ramde de voorkant van de cabine van de vrachtwagen en deed een noodstop.

© JT

De bestuurder van de vrachtwagen met oplegger met een zware kraan erop wilde inslaan naar zijn bedrijf maar had de kusttram niet of te laat zien aankomen. Beide voertuigen reden in dezelfde richting. De tram ramde de voorkant van de cabine van de vrachtwagen en deed een noodstop. De tram reed nog enkele meters door en kwam met zijn laatste rijtuig tegen de cabine tot stilstand.

 Ondertussen waren een viertal zijruiten en de voorruit van de tram verbrijzeld door de aanrijding.

 Er kwamen drie ziekenwagens en de MUG-dienst van het ziekenhuis van Veurne ter plaatse. Omdat er gelukkig niet veel reizigers op de tram zaten, viel het aantal gekwetsten mee. Er werden na verzorging ter plaatse twee passagiers naar het ziekenhuis van Veurne overgebracht. Ze werden gewond door rondvliegend glas. De bestuurder van de vrachtwagen werd niet gewond.

 

Omdat de tram niet was ontspoord, kon het tramverkeer langzaam op het vrije spoor blijven voorbijrijden.

Foto: (c) Dominique JauquetOmdat de tram niet was ontspoord, kon het tramverkeer langzaam op het vrije spoor blijven voorbijrijden.

 

Foto: (c) Dominique Jauquet

 

07/05/2015

Brandweerhervorming - Waar blijft ons correct loon - VTM

Het merendeel van de vrijwillige brandweerlieden in ons land is dit jaar nog niet betaald. De totale loonachterstand loopt al op tot enkele miljoenen euro’s. Dat heeft VTM NIEUWS vernomen en werd bevestigd door de VVB. De oorzaak is de slechte administratie na de brandweerhervorming.

“Brandweerhervorming draait in de soep”

Op 1 januari ging de brandweerhervorming van kracht die ons land in 35 zones verdeelt. De administratiediensten van die zones staan nog niet op punt, waardoor veel lonen nog niet gestort zijn. De 12.000 vrijwilligers in ons land worden normaal gezien per kwartaal betaald. Hun lonen moesten dus al begin april gestort zijn, maar dat is in de meeste zones nog steeds niet gebeurd. In een paar zones waar wel al betaald werd, is dan weer het verkeerde bedrag gestort.

“De brandweerhervorming draait in de soep”, zegt Geert Ollevier, voorzitter van de Vereniging Vlaamse Brandweervrijwilligers (VVB). “De vrijwilligers worden door hun zone betaald, maar die zijn slecht voorbereid op de hervorming. Ik ken een zone waar nog 900.000 euro aan achterstallige lonen moet betaald worden. Als je weet dat er in ons land 35 zones zijn, dan loopt de totale achterstand op in de miljoenen.”

“Administratie is echte uitdaging”

De administratiediensten van de brandweerzones geven toe dat de lonen al lang betaald moesten zijn. “We hadden erop gerekend dat alle lonen gestort zouden zijn voor 20 april, maar dat is niet gelukt”, zegt Frank Maertens, commandant van de zone Fluvia, waar 760 vrijwilligers actief zijn. “Door de brandweerhervorming moesten heel wat gegevens ingevoerd worden. Dat duurde langer dan voorzien. Er zijn ICT-problemen, de administratie is geen kinderspel, maar een echte uitdaging.”

Er wordt wel beterschap beloofd. “In onze zone zouden de lonen vrijdag, ten laatste maandag, moeten gestort zijn.” Ook de andere brandweerzones zijn ervan overtuigd dat alle lonen deze maand nog betaald zullen zijn.

Vrijwilligers niet meer gemotiveerd

Uit de eerste resultaten van een enquête van de VVB blijkt dat sommige vrijwilligers ermee willen stoppen als ze niet snel betaald worden. “Al is het loon niet het belangrijkste”, zegt Geert Ollevier nog. “Velen zouden vrijwilliger blijven, al krijgen ze er geen cent voor. Sinds de hervorming loopt er nog veel meer verkeerd, zoals de medische keuringen, de aanwervingen en de opleidingen. Er zal veel moeten veranderen om de vrijwilligers weer te kunnen motiveren.”

Travaux du Tram 9: "On joue avec la vie des gens

Depuis le 4 mai dernier, les travaux préparatoires à la construction de la nouvelle ligne de tram 9 ont débuté avenue de l’Arbre Ballon, à Jette. Ces travaux entraînent de fortes perturbations de la circulation aux heures de pointes. Les pompiers se retrouvent bloqués par les travaux du tram 9 et perdent de nombreuses minutes dans le trafic. SOURCE JOURNAL la DH

l'hommage aux pompiers décédés

Choquant: Esneux demandait 350 euros pour l'hommage aux pompiers décédés dans l'Ourthe

Un e-mail a choqué les familles des plongeurs décédés l’année dernière lors d’une intervention dans l’Ourthe. Esneux réclamait une caution pour l’occupation de la voirie lors de la cérémonie d’hommage.

On a frôlé le psychodrame à Esneux lors d’un imbroglio administratif qui a choqué les familles des deux pompiers décédés, le 9 mai 2014, à Tilff, lors du sauvetage d’un cygne en perdition sur l’Ourthe. Ce samedi 9 mai 2015, à l’occasion de ce triste anniversaire, une manifestation spontanée est prévue au bord de l’Ourthe afin de rendre hommage à Christian Dejardin « Cricri » et Yves Peeters « Yoyo », les deux plongeurs décédés en intervention.

Les organisateurs ont demandé les autorisations officielles à la commune d’Esneux pour occuper la voirie juste à côté des lieux du drame. «  Nous avons reçu l’autorisation par e-mail  », explique le lieutenant des pompiers de Liège en charge de la manifestation. «  Dans cet e-mail, la commune nous demandait de verser une caution de 350 euros pour l’occupation de la voirie. J’ai répondu que nous n’allions tout de même pas verser 350 euros pour venir nous recueillir sur les lieux d’un drame où nous avons perdu deux collègues pompiers  ».

Cette demande a choqué les familles des défunts qui ne comprenaient pas la démarche. Un choc qui fut cependant de courte durée puisque la commune d’Esneux rectifiait rapidement le tir, en acceptant une dérogation à un règlement communal. source journal LA CAPITALE 
Christian Dejardin et Yves Peeters sont toujours bien présents dans les esprits des pompiers de Liège.

05/05/2015

Ziekenwagen aangereden tijdens oproep BOOM

Op het kruispunt van de Pierstraat en de Boomsesteenweg is een ziekenwagen aangereden door een personenvoertuig. De ziekenwagen, die op weg was om een hulpbehoevende op te pikken, slingerde over straat en raakte een paal. Het voertuig kantelde en kwam op zijn zijkant tot stilstand. De twee inzittende ambulanciers werden overgebracht naar het ziekenhuis.

De twee inzittende ambulanciers werden overgebracht naar het ziekenhuis, een met lichte verwondingen en de ander met zwaardere verwondingen.

Het kruispunt van de Pierstraat met de Boomsesteenweg werd een tijdlang versperd. Technische diensten moesten het wegdek vrijmaken en onder meer olie opkuisen. Bron: BFM        

04/05/2015

RECOGNE Une chute de 13 mètres

RECOGNE (LIBRAMONT)

Un tout droit au rond point l’envoie 13 mètres plus bas sur les voies de la SNCB

 

accident Recogne SNCB 4 mai 2015   OK 1 (2).jpg

 

Il était environ 0h30 quand un homme de Libramont qui circulait en voiture en direction du rond point de Recogne, a raté le rond point et a fait un tout droit qui lui a valu de se retrouver 13 mètres plus bas le long de la ligne SNCB, son véhicule immobilisé sur le toit. Les pompiers de Bertrix se sont trouvés face à un homme de Libramont coincé dans son véhicule et qu’ils ont du désincarcérer pour le libérer des tôles de sa voiture. Gravement blessé, l’homme a été traité par le SMUR de Libramont et les ambulanciers de Bertrix avant d’être dirigé vers la clinique de Libramont.

accident Recogne SNCB 4 mai 2015   OK 1 (1).jpg

Ce sont les dépannages Josy Thilmant de Libramont qui sont descendus sur place pour enlever le véhicule, avec l’aide de grues de leur collègues des dépannages Arnould de Bertrix. La ligne du chemin de fer a été fermée à la circulation par sécurité jusqu’à l’enlèvement du véhicule incriminé. ( source Daniel Jeanbaptiste , la meuse )

 

 

 

Arlon , Un joli serpent parmi des caisses en carton

 

la preuve que parfois il y a des surprises , et qu'il faut que les pompiers sont bien au courant de la procédure pour remettre la bête autre part que dans sa maison

Une dame qui emménageait dans son appartement au 264 de la rue de Bouillon à Arlon a eu la surprise de découvrir parmi les caisses de son déménagement, un joli serpent coloré qui avait semble-t-il lui aussi, décidé de changer de maison.

Appelés sur place, les pompiers ont découvert vers 11h10  un reptile errant au dessus des boites. Il s’agirait d’un serpent exotique non dangereux.( source Daniel Jeanbaptiste , la meuse )Serpent découvert à ARLON.jpg

 

24/04/2015

Onzeker of Vierdaagse van de IJzer jaarlijks kan blijven

une information concernant les 4 jours de l'Yser ,

Dat blijkt uit het antwoord van defensieminister Steven Vandeput (N-VA) op een vraag van Sabien Battheu (Open VLD) in het federaal parlement. Ze roept alvast op om de krachten te bundelen om een jaarlijkse organisatie verder mogelijk te maken.

In zijn antwoord gaf minister Vandeput duidelijk te kennen dat een jaarlijkse organisatie van de Vierdaagse van de IJzer in de toekomst zal afhangen van de mogelijkheden om de factuur verder te verlichten.

 

"Nochtans worden er nu al inspanningen gedaan om de kosten van het evenement te drukken," zegt Sabien Battheu. "Zo vindt de wandeltocht dit jaar enkel op weekdagen plaats : van dinsdag tot vrijdag in plaats van van woensdag tot zaterdag. Op die manier moeten er geen weekendprestaties en daaraan gekoppelde overuren worden uitbetaald aan de militairen. In 2014 betekende dit een meerkost van 54.500 euro. De deelnemende gemeenten vinden het natuurlijk jammer dat de zaterdag wegvalt, maar er is ook begrip voor de situatie. En toch zal dat niet genoeg zijn : minister van Defensie Vandeput verwacht voorstellen van de mede-organisatoren om de factuur voor Defensie verder te verlichten."

 

In 2014 werden gemiddeld 257 militairen per dag, of in totaal 771 militairen op drie dagen (woensdag, donderdag en vrijdag) ingezet voor de organisatie van de wandeldagen. Op de slotzaterdag waren dat er 235.

 

(JRE) Foto FB©Onzeker of Vierdaagse van de IJzer jaarlijks kan blijven

 

 

17:50 Écrit par jeannine goossens dans Actualité, article dans la presse, Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : les 4 jours de l'yser, 2015

02/03/2015

le policier Benoît Sneessens décède

Rhisnes: le policier Benoît Sneessens décède dans un terrible accident de la route sur l'autoroute E42 , Un équipage de la WPR (police de la route) de Daussoulx a été victime d’une dramatique sortie de route qui s’est produite dimanche aux environs de 23h45 sur l’autoroute E42 à Rhisnes alors qu’il se rendait sur une intervention sur la N90.source SUDINFO. TRES SINCERES CONDOLEANCES A SA FAMILLE , ses collègues de la Police ses amis Rest in peace Ben!